Conserver un poids de forme

Le contrôle du poids est un moyen efficace de réduire le risque cardiovasculaire chez les personnes obèses et en surpoids

L'obésité et le surpoids, en particulier la graisse abdominale, sont associés à un risque plus élevé de maladies cardiaques. La perte de poids réduit le risque de décès par maladie cardiaque. Elle permet également de prévenir ou contrôler le diabète, l'hypertension artérielle et l'hypercholestérolémie et contribue à éviter les maladies cardiovasculaires. La perte de poids s'obtient en mangeant moins et en étant plus actif.

L’obésité est une maladie chronique grave qui se répand dans le monde entier. Environ 1,5 milliard d’adultes dans le monde sont touchés par le surpoids, dont 200 millions d’hommes et 300 millions de femmes sont obèses. Ces chiffres ont doublé depuis 1980.

Le surpoids et l’obésité sont mesurés à l’aide de l’indice de masse corporelle (IMC). Vous pouvez calculer votre IMC en divisant votre poids en kg par votre taille en mètres au carré (kg/m2), comme ci-dessous :

  • Pour un homme de 77 kg et 1,70 m, l’IMC correspond à 77/(1,70 x 1,70) = 26,6
  • Pour une femme de 63 kg et 1,65 m, l’IMC correspond à 63/(1,65 x 1,65) = 23,1.

Classification du surpoids et de l’obésité selon l’indice de masse corporelle (1)

Classe d’obésitéIMC (kg/m2)
Maigreur< 18.5
Normal18,5 – 24,9
Surpoids25,0 – 29,9
ObésitéI30,0 – 34,9
II35,0 – 39,9
Obésité extrêmeIII≥ 40

Les personnes obèses et en surpoids sont davantage exposées au risque de crises cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux. La graisse abdominale en particulier est associée à d’autres facteurs de risque cardiovasculaire tels que le diabète, l’hypertension, l’augmentation de la masse cardiaque et l’hypercholestérolémie. Tous ces facteurs de risque entraînent une accumulation de cholestérol dans les artères et donc un épaississement des plaques. Ces plaques peuvent obstruer partiellement ou totalement une artère alimentant le cœur en sang et causer une crise cardiaque, ou une artère alimentant le cerveau et provoquer un accident vasculaire cérébral.

La perte de poids réduit d’environ 20 % la probabilité de décès prématuré. Chez les patients diabétiques obèses ou en surpoids, une perte de poids de 10 % réduit de 20 % à 25 % le risque de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral ou de décès prématuré.

La plupart des gens peuvent perdre du poids en modifiant leur mode de vie, mais dans certains cas, lcertains médicaments et la chirurgie peuvent aider. Réduire l’apport énergétique de 20 % à 25 % et être physiquement actif (voir les autres chapitres) aident à prévenir ou à contrôler le diabète, l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie. Ce que vous mangez est également important. Privilégiez les fruits et légumes, les légumineuses, les fruits à coques et les céréales complètes, et limitez les sucres et les graisses animales. Cette approche vous fera perdre du poids et vous protégera des maladies cardiaques.

En cas d’obésité sévère, la chirurgie peut être envisagée mais doit être soigneusement évaluée dans un centre spécialisé.

 

ESC
EAPC
ACCA
ACNAP